Retour de l’équipe de nuit à l’usine Stellantis de Poissy : « un bon signal pour l’avenir »

Cette semaine de reprise est marquée par l’arrivée d’une nouvelle équipe de nuit au montage. Avec les investissements et les travaux réalisés cet été, le potentiel de production de l’usine Stellantis de Poissy est revu à la hausse. Pour FO, 1èreorganisation du Groupe et syndicat majoritaire à Poissy, il faut anticiper l’avenir avec des embauches et un nouveau véhicule. 

Déjà présente dans les ateliers, l’équipe de nuit est désormais opérationnelle au montage des véhicules. A la clé, une plus grande amplitude horaire et une production en hausse avec 7 heures supplémentaires par semaine. « En mobilisant une équipe le week-end, le potentiel de production peut ainsi être augmenté de plus de 80.000 véhicules par an ; de quoi dépasser à nouveau les 200.000 véhicules sur le site de Poissy »se félicite Brahim Aït Athmane, Délégué syndical FO de l’usine Stellantis. 

Des investissements pour répondre à la demande

Les modèles fabriqués à Poissy, la DS 3 Crossback et l’Opel Moka, sont des succès commerciaux. Derrière chaque véhicule produit, il y a un client qui attend sa livraison. Le retour de l’équipe de nuit est destiné à répondre à cette demande. Pour FO, cela est aussi le fruit de la qualité du travail et de l’engagement des salariés sur toutes les lignes de production. Pour augmenter les capacités, les trois semaines de congés d’été ont été l’occasion de réaliser des travaux sur l’outil industriel. Le ferrage a vu sa capacité passer de 28 à 38 véhicules à l’heure. 

« Depuis 2008, les embauches sont quasiment gelées à l’usine de Poissy. Il devient urgent de renouveler la pyramide des âges. C’est un impératif pour traduire durablement le bon signal que représente le retour de l’équipe de nuit. Si le constat de FO est partagé par le direction, il faut maintenant passer à l’action. Avec l’arrivée de nouveaux salariés, l’usine de Poissy sera prête pour accueillir prochainement un nouveau véhicule et confirmer sa place stratégique au sein du Groupe et de son ambition industrielle en France »résume Brahim Aït Athmane.